La Basilique Romane > L'esprit du lieu > Le rayonnement d'un Saint
 
Le rayonnement d'un Saint
 

Satunin fut envoyé par le Pape Fabien pour l'évangélisation de la Gaule.

L'histoire l'associe à saint Martial de Limoges, à saint Trophime d'Arles, à saint Paul-Serge de Narbonne et saint Eutrope de Saintes.

L'histoire s'est enjolivée au cours des siècles jusqu'à en faire un disciple de Jean le Baptiste et même l'un des 72 appelés par Notre Seigneur Jésus-Christ.

Un tel développement est le signe d'une volonté de faire remonter l'Eglise de Toulouse à la source apostolique.

 

Plus certainement, une communauté chrétienne devait exister assez tôt à Toulouse pour justifier l'envoi d'un évêque dès la moitié du IIIème siècle.

aller plus loin
Essentiel
  Parcours sonore
  Visites spirituelles
Repère
  A travers le temps
Insolite
  Passio sancti saturnini
(traduction P. Cabau)
 
Entre histoire et légende...

Confiant cette Église naissante à ses disciples Papoul et Honneste, il se rendit à Villa Clara (Auch), où il fit bâtir sur les bords du Gers, une petite église en l'honneur de Saint Pierre.

Il évangélisa Eauze, en nomma Evêque Saint Paterne, et revint à Toulouse.

Il passa en Espagne, convertit Pampelune, baptisa 40 000 infidèles, et alla jusqu'à Tolède. Ayant laissé Honneste pour gouverner cette Chrétienté, il repassa les Pyrénées, annonça la Foi aux Vascons et aux Convènes (Comminges), érigea un autel à la Vierge Marie à Lugdunum (Saint Bertrand) et bâtit une église en l'honneur de Saint Pierre dans un lieu appelé le Mas (Le Mas Saint Pierre, Saint Gaudens).

Chemin faisant, il prêchait l’Évangile, fondait des chrétientés et détruisait l’empire du démon. À Arles et à Nîmes, il obtint de grands succès. À Carcassonne, il fut emprisonné pour Jésus-Christ, mais délivré par un ange. À Toulouse, une femme lépreuse fut guérie en sortant de la piscine baptismale, et ce prodige fut suivie de la conversion d’une bonne partie de la cité. De toutes parts on apportait au Saint des malades, il les guérissait par le signe de la Croix.

Saturnin prêcha encore à Auch, puis à Pampelune, en Espagne ; mais il revint à Toulouse, centre de son apostolat, qu’il devait arroser de son sang.

   

C’est là qu’il apprit que les Toulousains s’étaient soulevés contre son disciple saint Papoul et l’avaient massacré ; il accourrut et releva le courage des chrétiens de Toulouse.  Les prêtres païens se concertèrent :

"Si on laisse cet homme prêcher son Christ, dirent-ils, c’en est fait de notre culte."

Saturnin vient à passer devant le Capitole, où était un temple de Jupiter. Là, les dieux ne rendaient plus d’oracles. La foule, ameutée par les prêtres, se saisit de lui ; on lui crie :

"Sacrifiez à nos dieux, ou malheur à vous !"

Pour toute réponse, Saturnin prêche Jésus-Christ.

Dieu même confirme Sa doctrine par un éclatant miracle, car au même moment les idoles du temple tombent de leur piédestal et se brisent.

À cette vue, la rage des païens ne se contient plus. Les prêtres de Jupiter se saisirent de lui et le lièrent par les pieds à un taureau amené pour être sacrifié et rendu furieux.

Le taureau s’élanca du Capitole à travers les rues, brisa le crâne du saint Évêque et déchira en pièces son corps vénérable.

C’était l’an 250, saint Fabien étant pape et Dèce empereur.

Le corps sans vie du malheureux fut recueilli par les saintes Puelles, deux jeunes femmes. Elles l'inhumèrent à l'endroit exact où son corps fut trouvé, dans un cercueil en bois qui fut déposé dans un fossé assez profond pour que les païens ne puissent pas profaner la dépouille.

À la fin du IVème siècle l'évêque Exupère prit la décision de transférer les reliques de Saint Sernin à l'emplacement de la basilique actuelle et d'y construire un édifice.

Saint Saturnin est le saint patron de la ville de Toulouse.

   

Prier par l'intercession de Saint Saturnin

O bienheureuse Trinité,
nous te prions par l'intercession
de Saint Saturnin de Toulouse,
Qu'à l'imitation de son ardent témoignage
Dissipant les ténèbrs du paganisme
Par l'Evangile de la Vérité,
Nos coeurs s'enflamment du désir d'accueillir
Ta parole qui guérit et transforme,
Afin de commencer une vie nouvelle,
En suivant ta trés aimante Volonté.
Amen.

Texte extrait du livre "Saint Saturnin de Toulouse" aux Editions Saint Jean le Roumain (Monastère Orthodoxe Saints Clair et Maurin F-32 700 Lectoure (France).) www.monasteresaintgeny.fr

   
 
Mise en ligne le Jeudi 28 Novembre, 2013