Les Grandes Orgues > Notre Dame du Taur > Les sonorités caractéristiques
 
Les sonorités caractéristiques
aller plus loin
 Composition
  Grand Orgue
Positif expressif
  Récit expressif
  Pédales
  Registres accessoires
  Pédales de combinaison
  Voir la composition intégrale
 
 

Thomas OSPITAL nous fait entendre à travers de courtes improvisations les sonorités les plus caractéristiques de l’orgue de Notre-Dame du Taur.

Ces petites miniatures (enregistrées en août 2013) , enjouées, méditatives, ou pleines d’éclat, sonnent ici comme une carte de visite de l’instrument.

 
  Jeux de fonds
  sans Flûte harmonique 8’ du Grand-Orgue
 
Les jeux de fond constituent la base de l’orgue. Il en existe plusieurs types (Flûtes, Bourdons, Montres, Salicional, Gambe) offrant des timbres variés et plus ou moins intenses, allant de sonorités flûtées à d’autres plus incisives évoquant les cordes de l’orchestre.

Ils sont constitués de tuyaux à bouche, c'est à dire que le son est y produit comme dans une flûte à bec.

 
  Cornet

Le Cornet fait partie de la famille des jeux composés parce que cinq rangs de tuyaux parlant simultanément sont nécessaires pour obtenir sa sonorité. Sa sonorité chaude en fait l’un des principaux jeux solistes de l’instrument.

 
  Flûtes 8’ et 4’

Les Flûtes 8’ et 4’ des claviers de Positif et de Récit offrent une sonorité claire, brillante et bien différenciée sur chacun de ces claviers.

 
  Vibratos harmoniques

La différence d’accord entre la tierce pure donnée par le jeu de Tierce 1’ 3/5 du Positif et la tierce tempérée jouée sur le clavier produit un vibrato envoutant…

 
  Flûtes 8’

Les flûtes sont des jeux emblématiques des orgues Puget. Leur sonorité, évoquant irrésistiblement la flûte d’orchestre, est plus intense et plus chaude que dans les instruments de Cavaillé-Coll. Elles sont l’une des marques de fabrique de la maison.

 
  Batteries d’anches

Les jeux dits "à anches" fonctionnent comme une clarinette. Une languette (anche) en laiton y remplace l’anche en bambou de l’instrument d’orchestre. Les batteries d’anches sont formées de jeux puissants, les bombardes, trompettes et clairons, donnant à l’orgue  son éclat et sa majesté.

 
  Tierce et Voix humaine

La Tierce 1’ 3/5 est l’un des jeux de mutation de l’orgue du Taur. On l’appelle ainsi parce qu’en jouant un do sur le clavier on entend un mi. Elle donne sa couleur au Cornet, et forme des mélanges plus ou moins caverneux avec d’autres jeux comme ici la Flûte 4’. Cette couleur surnaturelle enveloppe de ses circonvolutions une mélodie jouée ici sur la Voix humaine du Récit.

 
  Clarinette 8’ et Flûte harmonique 8’

Plaisant dialogue entre la Flûte harmonique 8’ du Grand-Orgue et la Clarinette du Positif, accompagné par les flûtes 8’ et 4’ du Récit. La Clarinette est un jeu d’anche cylindrique, mais ici surmontée d’un pavillon conique, selon l’habitude des Puget.

 
  Ondulants

La différence d’accord établie par le facteur d’orgues entre la Voix céleste 8’ et la Gambe du Récit ou le Salicional du Grand-Orgue produit une ondulation. Celle-ci, très prisée à l’époque romantique, est d'autant plus lente que le décalage d'accord entre les deux jeux est faible.  

 
  Nazard

Le Nazard, comme la Tierce, est un jeu de mutation, lorsqu’on joue un do on entend la note sol. Sa sonorité, moins éclatante que celle de la Tierce, en fait un jeu plus méditatif. Il est ici accompagné par les flûtes 8’ du 3ème clavier.

 
  Flûte 4’, Tierce 1’ 3/5 & Piccolo 1’

Il s’agit ici d’une des sonorités les plus singulières de l’orgue du Taur. La combinaison de ces trois jeux, jouée « à la goutte d’eau » sonne comme un jeu de timbre, comme un improbable glockenspiel.

 
  Flûte harmonique 8’ du Grand-Orgue

Voici l’un des jeux les plus fascinants de l’instrument. Cette flûte aux dimensions énormes sonne avec une présence hors du commun sur toute la tessiture du jeu. Les Puget n’en ont jamais réalisé de plus grosse à l’exception de celle de du Positif de l’orgue de la cathédrale d’Albi, aujourd’hui disparue.

 
  Voix humaine

Encore une sonorité inhabituelle, mais cette fois à cause de sa grande douceur ; la voix humaine est un jeu d’anche. Elle s’emploie toujours avec le Trémolo pour en accentuer l’effet. Elle est ici corsée par Flûte, Bourdon et Voix céleste.

 
  Tutti

Le tutti comme son nom l’indique fait entendre l’ensemble des jeux de l’instrument. Celui de Notre-Dame du Taur est particulièrement puissant (comme d’usage chez Puget), particulièrement lorsqu’il est complété de l’accouplement d’octave grave qui double à l’octave inférieure toutes les notes jouées par l’organiste.

   
    Mise en ligne le 28 Novembre, 2013