unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Universalité

 

 

 

Universalité
 

Il y a des événements qui rompent une insouciance dans laquelle notre société aime s’installer. Notre société est en effet une société d’opulence et de sécurité qui affirme son autonomie et sa suffisance contre les incertitudes et la précarité de l’existence. Pourtant attentats, maladies, accidents, cataclysmes nous convoquent à notre précarité.


Les attentats viennent troubler la paix et la sécurité dans laquelle nous vivons. Nous croyons souvent que cette sécurité est une donnée première de la vie sociale alors qu’elle est le fruit d’un long et difficile travail en commun. Cette sécurité est encore prise en défaut lorsque la maladie, physique ou psychique, survient chez ceux qui ne pensaient pas l’être, ou ne devraient pas l’être : les personnes dans la force de l’âge, les enfants, ceux qui ont tout pour réussir. Sur la route, les accidents mortels survenus pendant le temps des vacances ou de fête prennent un caractère plus dramatique comme si ces périodes-là étaient exemptes de risques. Les catastrophes naturelles comme le dérèglement climatique ajoutent encore leur violence, spécialement chez les plus faibles de par le monde. La précarité prend ainsi plusieurs visages et révèle à notre temps des fragilités que nous nous efforçons d’oublier habituellement.

Il faut bien sur que nous luttions contre toutes les causes de précarité qui sont en notre pouvoir. Le terrorisme appelle une réponse sécuritaire et culturelle ; la santé des politiques de dépistage et de soin ; la route, une formation et une prévention accrues. Le climat, une responsabilité environnementale au quotidien. Il appartient à chacun de nous d’être responsable dans ses manières de vivre. Pourtant, nous n’échappons jamais à la précarité fondamentale à laquelle ces événements nous rappellent. Nous sommes essentiellement précaires, fragiles, passibles et mortels ; le malheur appartient à la tragédie humaine.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

Face à cette précarité essentielle, nombreux ceux qui préfèrent fuir dans une ivresse d’activité, une frénésie de consommation, un fatalisme religieux ou une logorrhée de raisonnements. Il ne peut en être ainsi pour le Chrétien.
Le Chrétien sait que le Fils unique de Dieu est venu partager notre condition précaire, fragile, passible et mortelle. Lui qui était immortel a revêtu un corps passible et mortel pour nous rejoindre. Cette solidarité divine à notre précarité est une invitation à nous rendre sensibles à toutes les précarités, proches et lointaines. Le Chrétien sait aussi que cette précarité fondamentale n’est surmontée qu’en Dieu. L’œuvre du Christ n’a pas nié mais dépassé cette précarité et le Ressuscité garde les blessures du  Crucifié. La Croix nous permet de ne pas être écrasés par le malheur, ni de nous réfugier dans les joies superficielles.

L’homme aspire légitimement à la sécurité. Cette sécurité réclame, pour une part, notre conversion. Nous avons à nous appuyer sur Celui qui est fidèle, qui demeure d’âge en âge. La fidélité de Dieu est notre sécurité. « Notre secours est dans le Nom du Seigneur qui a fait le Ciel et la Terre. » St Paul nous l’affirme encore : « Les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance. » Dieu donne la vie et ne cesse de nous appeler à la Vie. Ses promesses sont de toujours à toujours. Même si le Royaume de Dieu n’est pas de ce monde, en portant notre regard sur sa fidélité, nous pourrons construire ici-bas des fidélités, des sécurités et des solidarités authentiques. Cette paix en Dieu est le projet qu’Il veut accomplir. L’Église, « Maison de prière pour tous les peuples » est le germe de cette paix, de cette sécurité et de cette solidarité que nous avons à bâtir, que nous pouvons bâtir avec la grâce de Dieu.
Que cette Eucharistie nous aide à mettre notre espoir dans le Seigneur pour bâtir un monde meilleur dans l’attente du Royaume de Dieu.

 
Mise en ligne le Mercredi 30 Août, 2017