unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Jésus nous perfectionne

 

 

 

Jésus nous perfectionne
 

Jésus reprend les commandements, il les pousse à leur paroxysme et nous présente ainsi la perfection chrétienne ! Voilà ce que Jésus nous propose et nous demande ! Pas moins que ça ! C’est très beau mais en même temps c’est quand même un peu effrayant…

Si Jésus nous montre la perfection chrétienne qu’Il nous propose, ce n’est pas pour nous effrayer. Avoir le cœur libre de toute colère, quelle joie ! Avoir le regard pur de tout désir désordonné, quelle liberté ! Avoir la parole la plus claire possible, quelle paix ! Si Jésus l’annonce, c’est que c’est une bonne nouvelle pour nous, et Lui-même l’a vécue. Si Jésus nous invite à Le vivre, c’est parce qu’Il en a connu le bonheur. Les commandements, ces trois-là et tous les autres, sont chacun des chemins de bonheur et d’accomplissement humain car avant d’être des lois morales, ce qu’ils sont aussi, ce sont des lois de construction, d’édification de notre humanité pour être pleinement des hommes et des femmes vivants paisiblement avec leurs contemporains, être pleinement homme et femme.

Cette perfection d’être libre de la colère, libre de désirs désordonnés, libre de toute duplicité n’est pas immédiatement accessible, nous le sentons bien. Mais nous voyons chez certains la réalisation de l’une ou de l’autre de ces perfections. Si elle est possible pour certains, voire même plus facile que pour d’autres, c’est qu’elle reste possible pour tous !
La première ruse du diable est de nous décourager, de nous dire que nous ne sommes pas capables d’atteindre ce que Dieu nous propose. De cette manière-là, il nous enferme dans la colère qui nous assombrit et nous agite. Il nous enferme dans la poursuite de vains désirs. Il nous enferme dans la prison d’une parole incertaine. De cette manière, le diable nous prive ainsi du bonheur que Dieu nous promet et dont Jésus nous rappelle le chemin. La première étape pour pouvoir vivre cet idéal puisque l’homme a été créé à l’image de Dieu.


Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

En accueillant cet idéal, en croyant qu’il est accessible, nous pouvons commencer à nous mettre à la tâche. Bien sûr, il y a un effort à faire sur soi-même, une attention à avoir aux mouvements de son cœur, de son regard comme de sa langue. Il y a un service de correction fraternelle plein d’amour, d’attention et de délicatesse à donner à nos proches comme à le recevoir d’eux-mêmes. Mais surtout, Jésus qui nous invite à cette construction de nous-mêmes, est aussi le premier à nous venir en aide, à nous procurer la force de nous corriger. Cette force pour devenir ce que nous sommes appelés à être, des hommes et des femmes à l’image de Dieu, vient de Dieu. L’exemple du Christ se transforme en grâce du Baptême. Quand Jésus nous pardonne, Il nous libère de nos colères. Quand Dieu pose son regard sur nous, Il nous apprend à regarder. Quand l’Esprit nous habite, nous devenons capables de séparer ce qui est précieux de ce qui est méprisable, notre parole devient solide comme celle de Dieu.

En célébrant l’Eucharistie, Celui qui est libre de toute colère, Celui qui nous regarde sans nous réduire, ni nous blesser, Celui dont la parole est la solidité même, se fait présent. Par l’Eucharistie, il se communique à nous, pour qu’à notre tour nous puissions atteindre cette perfection chrétienne qui fera grandir la joie autour de nous maintenant et pour les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le Lundi 23 Janvier, 2017