unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies >De la Parole à la Fraternité

 

 

 

De la Parole à la Fraternité
 

Prendre la parole, donner la parole, tenir sa parole ! Voilà autant d’expressions qui disent la place centrale de la parole dans la vie des hommes. Le sourd-muet de l’évangile est bien plus qu’une personne malentendante frappée de mutité. Il nous représente tous dans les difficultés que nous avons à entendre, à dire et à vivre pleinement selon la Parole de Dieu. Jésus qui est la Parole vivante vient le/nous guérir, soyons attentifs à ces gestes de Jésus.

 

Jésus l’emmène à l’écart. L’homme lui est présenté par des gens et Jésus l’emmène à l’écart de la foule. Nous ne sommes pas pour Jésus l’un quelconque parmi les milliards d’humains, un numéro parmi les autres. Jésus le distingue de la masse, Il va s’occuper de lui personnellement. Nous avons chacun de la valeur à ses yeux. « Tu es précieux à mes yeux. »

Jésus met les doigts dans ses oreilles. Quand Dieu dans la Bible se sert de ses doigts, c’est pour façonner Adam et c’est pour écrire les 10 commandements sur les Tables de la Loi. De cette manière, Jésus refaçonne cet homme blessé et lui redit la Loi de liberté que les 10 Paroles, les 10 Commandements, établissent et qui nous guident dans nos relations avec Dieu et avec les autres.

Jésus met sa salive sur la langue du muet. Une langue sèche est une langue muette. Il arrive que notre langue soit sèche, que nous n’en ayons ni les mots, ni le goût de parler. Jésus en mettant sa salive sur la langue du muet, en quelque sorte, amorce sa parole. Il nous donne des mots pour que nous nous en servions. Il fait connaître son Père, le Notre Père, la Bible tout entière, notamment les Psaumes, nous enseigne à parler à Dieu et de Dieu

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

Jésus lève les yeux au ciel et soupira. Lever les yeux au ciel, c’est déjà invoquer Dieu. Quand Jésus soupire, il reprend le gémissement des Hébreux en Egypte, le gémissement de la création dans les douleurs de l’enfantement, les gémissements ineffables de l’Esprit dans le cœur des croyants. Jésus prie. Il présente à son Père la misère de l’homme.

Jésus dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Si Jésus lui parle, c’est que cet homme entend désormais. Il l’invite à s’ouvrir à Dieu, aux autres, au monde. L’homme a ainsi sa part dans sa guérison. « Ouvre-toi » pour accueillir les dons de Dieu, la joie des hommes, à la rencontre et à l’appel des autres. Cette ouverture à la vie n’est pas à faire n’importe comment, ni pour n’importe quoi. Elle suppose un peu de foi en Dieu et de confiance dans les autres. Elle s’expérimente de proche en proche mais elle est aussi un risque à prendre. « Je suis venu pour que vous ayez la vie, la vie en abondance. »

Pour nous ouvrir à la vie, à la Parole de Dieu, pour savoir louer le Seigneur, nous vous proposons les « fraternités de quartier » comme un moyen, une traduction, ici et maintenant de la rencontre à vivre avec Jésus. Il s’agit de constituer des fraternités de quelques personnes où chacun est connu et reconnu. Il s’agit de se mettre à l’écart de la foule, chez l’un ou chez l’autre selon les possibilités. Cette fraternité est un lieu où l’on se met à l’écoute de la Parole de Dieu, où la participation de chacun aide l’ensemble de la fraternité à entendre la Parole et accomplir le tout premier commandement d’Israël : « Ecoute, Israël. » Une fraternité de quartier est un lieu où, à travers les autres, se vit une rencontre avec le Christ, où l’on reçoit ces mots qui viennent de Dieu et qui nous apprennent à Lui parler comme à parler de Lui. Une fraternité de quartier est aussi un lieu de prière où la vie des uns et des autres, la vie de ce monde et de l’Église est simplement présentée à Dieu. La fraternité de quartier est un lieu pour nous ouvrir à la vie de Dieu, à la vie des autres. C’est aussi un lieu ouvert où nous pouvons inviter un voisin qui cherche Dieu et celui avec qui nous sentons pouvoir partager cette rencontre précieuse avec Jésus.

Que cette Eucharistie où Jésus vient nous rejoindre nous ouvre à sa rencontre, à la rencontre de nos frères pour que nous sachions proclamer les merveilles de Dieu maintenant et dans les siècles des siècles.  

 
Mise en ligne le vendredi 14 septembre
 
Vendredi 14 Septembre, 2018