unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > De la sagesse à l'Eucharistie

 

 

 

De la sagesse à l'Eucharistie
 

« Quittez l’étourderie ! Prenez le chemin de l’intelligence ! Ne soyez pas insensés ! » La parole de Dieu nous invite à mesurer la gravité de l’existence et à nous conduire en conséquence, à réfléchir et à rechercher une sagesse de vie. Il est très important de se rappeler que la vraie religion ne remplace, ni néglige la sagesse mais la recommande. Cependant, l’Eucharistie nous est offerte comme une sagesse supérieure pour apprendre à vivre non seulement l’éternité mais aussi le quotidien.


Face à tous les possibles de la vie, le premier acte de l’homme devrait être de chercher une route sûre pour bien conduire son existence. Tout est possible mais tout n’est pas profitable. Le peuple d’Israël, comme tous les peuples de tous les temps, a recueilli des maximes, des proverbes qui résument des paroles de Sagesse. Si les sagesses divergent selon les époques et les pays, elles ont une intention commune, la recherche d’une vie heureuse et digne. Fréquents sont les avertissements des Sages, des Prophètes et du Seigneur Lui-même pour nous faire saisir cette nécessité de penser les principes qui conduisent notre vie. Il s’agit de prendre au sérieux cette existence et de nous garder des modes éphémères, de comportements grégaires.
Le premier pas de la sagesse est donc de la rechercher, de se mettre en quête de l’expérience de ceux qui nous ont précédés, de passer au feu de la réflexion les sollicitations que chaque époque ne cesse d’offrir.
Cette quête de la Sagesse n’est pourtant pas dans l’air du temps. Notre époque méprise souvent la prudence de la sagesse. Le jeunisme, l’adoration perpétuelle de la jeunesse, est par lui-même étanche à l’enseignement de la sagesse. Notre culture contemporaine exalte la nouveauté pour elle-même. Enfin, elle idolâtre la volonté personnelle. « Je fais ce que je veux » est souvent la seule justification de bien des actes insensés. Sous le prétexte que les conditions d’existence sont très différentes, les enseignements de la sagesse sont discrédités.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

Les conditions d’existence sont évidemment très différentes mais le cœur de l’homme, lui, reste le même : le besoin de sens dans les actes de la vie, l’art de vivre les uns avec les autres, l’art d’aimer sont les enseignements que la sagesse ne cesse pas de nous communiquer. Les authentiques cultures ne cessent pas de promouvoir et de transmettre. J’en veux pour preuve ces Fables de la Fontaine qui ne vieillissent pas.
L’Eucharistie est la vraie sagesse car Jésus est la Sagesse éternelle vivante. Il est la plénitude de l’humanité. Sa vie est, par elle-même, un enseignement. L’Eucharistie nous livre la loi qui fonde notre humanité : le don de soi-même.
En participant à l’Eucharistie, nous faisons l’expérience de ce don que Jésus fait de Lui-même. Il nous donne l’occasion de Le retrouver, Il nous donne sa Parole, Il se donne à nous. L’Eucharistie concentre l’art du don. Notre participation à l’Eucharistie est pour nous l’exercice, l’apprentissage du don de soi. La décision de venir à la messe nous apprend à donner de notre temps au Seigneur, notre écoute de la Parole proclamée nous apprend à donner notre attention à autre chose que nos propres pensées, le service que certains accomplissent, notre offrande traduisent encore cet art du don. La communion nous invite à donner de la place à Jésus dans notre vie. Pour cela, il est important de nous vider de nos égoïsmes par le sacrement du pardon, la confession et de répondre à la présence de Jésus en nous par une vie qui lui plaise. En communiant, nous nous engageons à lui donner nos mains et nos bras pour faire sa volonté. C’est ainsi que la Sagesse éternelle devient notre propre sagesse de vie.

Que cette Eucharistie nous donne le goût de la Sagesse pour que notre vie demeure en Dieu et que Dieu demeure en nous maintenant et dans les siècles des siècles.
 
Mise en ligne le Lundi 27 Août, 2018