unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > La fin du monde, une bonne nouvelle !

 

 

 

La fin du monde, une bonne nouvelle!
 

La fin du monde. Dès que l’on prononce ces mots, on s’imagine tout de suite l’apocalypse, on s’imagine des choses terrifiantes et des détresses sans nombre. Mais, en fait, on ne dit rien de cette fin du monde, ni pourquoi, ni comment, ni ce qu’elle signifie, or c’est une Bonne Nouvelle !

Pourquoi la fin du monde ? Si ce monde, tel que nous le connaissons, prendra fin, c’est parce qu’il a commencé un jour, parce qu’Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Ce qui est vrai pour chacun de nous, nous mourrons tous un jour parce que nous sommes nés, est vrai du cosmos tout entier.
Et Il est important que ce monde prenne fin, parce que la fin de ce monde nous dit aussi la fin des injustices et des malheurs dont ce monde est le théâtre. Mais surtout, cela nous dit que ce monde, aussi grand, vaste et fascinant soit-il, n’est pas le tout de la vie, ce monde n’est pas Dieu.
Considérer la fin de ce monde, nous libère des esclavages que ce monde pourrait exercer sur nous, à une autre échelle il est aussi précaire que nous-mêmes. Ce monde n’est pas la référence absolue ; la référence absolue, c’est l’auteur de ce monde précaire. C’est pourquoi Jésus parle de la fin du monde, pour que nous fixions notre regard sur ce qui convient.

Mais quand le Bible parle de la fin du monde, quand Jésus parle de la fin du monde, c’est toujours avec la mention d’un autre monde qui survient. « Ce sera un temps de détresse »  ça c’est la fin du monde, nous dit Daniel, « Mais en ce temps-là viendra le salut de ton peuple » ça c’est le monde nouveau qui apparait. « Après une terrible détresse, le soleil s'obscurcira et la lune perdra son éclat. Les étoiles tomberont du ciel, » ça c’est la fin du monde, nous dit Jésus ;  « Alors on verra le Fils de l'homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde » ça c’est le monde nouveau.

 
Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 


Un monde prend fin et un autre commence dans le même mouvement  mais n’est-ce pas ce que chacun de nous a fait un jour l’expérience. Lorsque nous étions dans le ventre de notre mère, c’était un monde parfait pour le (fœtus) bébé que nous étions mais ce monde s’est effondré le jour de notre naissance pour ouvrir sur un monde nouveau et ô combien plus vaste même s’il était un peu plus compliqué. C’est la même vie qui a commencé dans le ventre de notre mère et qui s’est épanouie en dehors ; en même temps, c’est une autre vie qui ne pouvait se prolonger dans le sein maternel : il y a à la fois, continuité et rupture.
La fin du monde que Jésus nous annonce est de cette sorte-là ; ce monde prendra fin parce qu’il aura fait son temps, parce qu’il n’est que la préparation d’autre chose d’infiniment plus beau, plus grand et plus juste : c’est la rupture ; mais le monde qui naîtra aura quelque chose de ce monde-ci, à commencer par ceux qui sont appelés à y vivre, les élus que le Christ est venu sauver. Ça, c’est la continuité. La fin de ce monde est pour les Chrétiens l’espérance d’un nouveau monde sans fin, juste et heureux de surcroît.

L’Eucharistie que nous célébrons est comme le signe du passage entre notre monde et ce monde qui vient ; le pain et le vin ne sont-ils pas quelque chose de notre monde et ne deviennent-ils pas quelque chose de cet autre monde, le Corps et le Sang du Christ ? Par la consécration, l’Eucharistie nous append, dès aujourd’hui, à passer de ce monde à l’autre monde. Puissions-nous célébrer et recevoir cette Eucharistie de manière à passer de ce monde à celui qui vient et qui durera dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le lundi 19 novembre 2018