unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Le Christ règne par notre conscience

 

 

 

Le Christ règne par notre conscience
 

Devant Ponce Pilate, un des puissants du monde d’alors, Jésus, dans l’extrême faiblesse de sa Passion, revendique sa Royauté. « Ma royauté ne vient pas de ce monde. » Il précise encore la différence de nature entre sa royauté et les puissances d’ici-bas : « si ma royauté venait de ce monde, j’aurai des gardes qui se seraient battus ». La Royauté du Christ se suffit à elle-même, elle n’a pas besoin du renfort de la force des hommes ; par cette royauté-là, le Christ gouverne le monde.


Il y a en fait deux sortes de gouvernements, le gouvernement par la force et le gouvernement par le consentement. Le gouvernement par la force impose une volonté au moyen de la force extérieure aux hommes et à la société qu’il prétend gouverner.
Le gouvernement par le consentement recherche le consentement intérieur des citoyens à la loi. La loi n’est pas respectée à cause de la force qui la soutiendrait mais parce qu’intérieurement chacun la reconnait comme juste, bonne et nécessaire. Entre ces deux sortes de gouvernements qui n’existent jamais à l’état pur ici-bas, toutes les nuances existent qui empruntent plus ou moins à l’un ou à l’autre.
La Royauté du Christ s’incarne dans la conscience que nous découvrons à l’intérieur de nous-mêmes. Elle diffère de notre propre volonté personnelle et la juge. Royauté paradoxale qui ne craint pas de s’exprimer dans la faiblesse. Le Christ rejoint tout homme, croyant ou non croyant, de l’intérieur de lui-même. Par la conscience, c’est le Christ qui rappelle sans cesse le bien à faire et le mal à éviter. Cette puissance du Christ dans la conscience ne connait pas les frontières du temps, ni de l’espace, et ne redoute pas l’apparente faiblesse qui parait l’écraser. On peut étouffer sa conscience, jamais l’éteindre. Il invite les hommes à bâtir la paix, la liberté, la justice, la fraternité auxquelles ils aspirent et suscite ainsi son règne. « Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix », dit le Seigneur.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 


La conscience n’est pas l’ennemie des Lois et des États, elle en est même le soutien le plus assuré pour autant qu’ils soient conformes à la raison et à la justice. La conscience est plus efficace et moins coûteuse qu’un gendarme pour nous faire payer nos impôts. Si elle s’accommode des inéluctables imperfections et lourdeurs des sociétés humaines, elle refuse de consentir à l’iniquité. Elle est même plus puissante que les institutions qui trahissent la justice. Ainsi Rosa Park aux USA, Nelson Mandela en Afrique du Sud, Andreï Sakharov en URSS, Lech Walesa en Pologne, ayant obéi et suivi leur conscience, après avoir enduré l’opprobre, ont vaincu pacifiquement ce qu’ils combattaient.
Elle est la boussole intérieure qui oriente le cœur de l’homme vers la justice et la vérité. Aujourd’hui encore, des combats notamment pour le respect de la vie de sa conception jusqu’à sa fin naturelle, pour la sauvegarde de la planète au bénéfice des générations futures, sont commandés par notre conscience. Célébrer la Royauté du Christ nous engage donc à être plus attentifs que jamais à la dignité de la conscience qui est au cœur de l’homme comme la Voix de Dieu. Il nous appartient d’apprendre à la reconnaître, à l’écouter et à lui obéir.
L’Église, elle-même, ne tient son autorité que des consciences qu’elle enseigne et interpelle. La faiblesse dont elle est revêtue aujourd’hui dans le monde la fait davantage ressembler à la conscience.

La conscience et l’Église sont placées comme en miroir l’une de l’autre pour être au cœur de l’homme et au cœur du monde la Voix de Dieu et rappeler sans cesse que seul le Christ est digne de régner maintenant et dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le lundi 26 novembre
 
Lundi 24 Septembre, 2018