unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Marie la femme vaillante

 

 

 

Marie, la femme vaillante
 


L’Apocalypse nous présente, à la fin des temps, le combat qui se tient chaque jour entre les puissances du mal et la toute-puissance de Dieu. La femme de l’Apocalypse représente l’Église qui, dans les combats de chaque temps, donne au monde le Christ. Mais très tôt, les Chrétiens ont reconnu dans cette Femme, la Vierge Marie. Elle préfigure l’Église. Marie est vraiment la femme vaillante qui donne le Christ au monde et combat le mal.


Marie préfigure l’Église. Ce qui est vrai de l’Église en termes généraux est vrai de la Vierge Marie en particulier. L’Église est la communauté croyante qui nous enseigne la foi, Marie est la première à croire au Christ et de l’intérieur de l’Église, elle continue à croire.
L’Église ne cesse de donner au monde le Christ par l’annonce de l’Evangile et la célébration de l’Eucharistie, mais c’est Marie qui la première a engendré le Verbe éternel dans la chair et l’a donné au monde.
Nous sommes appelés à la résurrection et à la vie éternelle, avec notre corps et notre âme, mais Marie entre aujourd’hui la première dans la gloire en son âme et en son corps.
Notre foi est-elle mariale ? Ecoutons-nous la Parole de Dieu comme Marie l’écoutait ? Savons-nous laisser germer cette parole en nous ? Savons-nous donner au monde le Christ qui a ainsi pris chair dans nos vie ?


Marie est aussi la femme vaillante. Il y a souvent une représentation doucereuse de la Vierge Marie qui me paraît loin de la réalité. Marie était sans tâche mais pas sans caractère. Le caractère n’est pas le mauvais caractère que l’on fait sentir aux autres. C’est une force intérieure qui rend capable de négliger d’être outragé ou abandonnés par les siens. Il lui en a fallu du caractère pour affronter paisiblement le regard de Joseph la découvrant enceinte et lui dire l’inouï qui venait de s’accomplir. Il lui en a fallu du caractère pour surmonter un accouchement dans une étable suivi de la fuite en Egypte. Marie a aussi du caractère pour pour accompagner son Fils dans l’épreuve de la Croix, debout au pied de la Croix.
A notre tour, sachons cultiver ce caractère qui nous fera surmonter les regards moqueurs ou agressifs ou les abandons de nos proches quand nous disons de notre attachement au Christ.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 


Marie est enfin la femme qui combat le mal. Nous confessons qu’elle a été préservée du péché mais elle ne l’a pas été des combats à mener contre le mal.
Elle n’a pas succombé au démon de l’orgueil, elle la toute-pure qui n’a jamais péché. Elle n’a pas même pas craint d’être comptée avec Marie-Madeleine au pied de la Croix quand d’autres l’auraient évitée.
Elle n’a pas succombé à l’abattement face à l’injustice à l’heure de l’épreuve mais s’est unie à la Passion de son Fils et elle entreprend l’œuvre de la Compassion quand la Passion vient de s’achever.
Marie n’ignore rien de la fragilité des disciples, même au lendemain de la Résurrection et l’Ascension de son Fils, elle reste au milieu d’eux et leur apprend à prier et à tenir dans l’Espérance.
Apprenons à reconnaître à nos côtés la présence de la Vierge Marie qui nous communique son ardeur à demeurer fidèles au Christ et à tenir dans l’épreuve.

Marie a tous les mérites et n’en fait pas état, Marie a mené tous les combats et ne s’est servie que des armes de la grâce Marie s’est toujours gardée dans la sainteté de l’humilité la plus exacte car elle sait qu’il n’est pas de titre plus beau que celui de Servante du Seigneur. C’est pourquoi elle est la préfiguration de l’Église et le modèle de tous les Chrétiens. Ne craignons pas de nous confier à la Vierge Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Église, notre Mère à chacun de nous maintenant et dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le Mercredi 15 Août