unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Qu'est ce que j'y gagne ?

 

 

 

Qu'est ce que j'y gagne ?
 

Quelle est la valeur de la vie chrétienne ? Qu’est-ce que  ça rapporte de vivre selon la volonté de Dieu ? La question n’est pas posée ainsi mais ce dialogue de Jésus avec le jeune homme riche puis avec les disciples revient à cela. Qu’est-ce que j’y gagne ?


Pouvons-nous être désintéressés ? N’imaginons pas que le jeune homme riche ou les disciples sont étroits ou mesquins. L’homme espère toujours une récompense à ce qu’il accomplit. Ce n’est pas être vénal mais il appartient à la nature de l’homme de trouver une satisfaction dans les actes qu’il pose, dans les choix qu’il fait, dans les orientations qu’il décide, surtout si ces choix lui sont proposés de l’extérieur. La question est de savoir quand et comment il reçoit quelle satisfaction. Jésus ne néglige pas ce désir de l’homme. Il s’adresse fréquemment aux hommes en promettant une récompense : « Celui qui vous donnera un verre d’eau en votre qualité de disciple ne perdra pas sa récompense ! » « Votre récompense sera grande dans les cieux ! » Mais Jésus a une double intention. Il vient faire grandir notre cœur pour que nous ne nous trompions pas de récompense, que nous ne soyons pas des gagne-petit. Il veut aussi nous apprendre à la recevoir.
« Tu auras un trésor dans le ciel. » Jésus promet beaucoup. Pour se faire comprendre, Il parle un langage adapté à ses interlocuteurs. Ce jeune homme riche sait ce qu’est un trésor, les disciples qui ont tout quitté pour Le suivre, s’entendre promettre « maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, au centuple. » La promesse de Jésus n’est pas une parole en l’air, elle est chaque fois, la réponse à notre désir le plus profond mais purifié par l’amour qu’Il nous porte. Nous ne devons pas craindre de dire au Christ : « Ne déçois pas mon attente ! » C’est une parole que les moines expriment dans leur engagement, ils reprennent un verset du Psaume 118. Ailleurs, Jésus demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
La conscience de la grandeur de la récompense que Jésus veut nous donner remet en perspective notre engagement à sa suite. Ultimement, nous croyons que cette récompense est l’entrée dans la vie divine elle-même. N’hésitons pas à dire comme Ste Thérèse de Lisieux : je veux tout !

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 


« Vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ! » Entre la sublime récompense et nous, il y a une épreuve, celle de la pauvreté. Dès lors, suivre Jésus suppose de maintenir une certaine pauvreté, pas seulement pour les prêtres et les religieux mais pour tous les chrétiens, de façon différente mais chaque fois d’une façon réelle. Ceux qui sont pauvres aux yeux du monde ont à choisir de se détacher des séductions de la richesse ; ceux qui sont riches aux yeux de ce monde doivent mettre leurs possessions au service du Royaume de Dieu. C’est bien une pauvreté pour aujourd’hui.
Cette pauvreté permet encore un élargissement de notre cœur pour accueillir un premier trésor qui nous précède car Jésus ne veut pas nous laisser faire la route jusqu’au jour de la récompense sans ressource. Comme Il nous est dit dans l’Evangile : « Jésus posa son regard sur le JH riche, et Il l’aima. » Jésus nous révèle son amour. Se laisse aimer par Jésus sans prétendre Lui en donner des raisons. Accepter d’être aimé gracieusement et découvrir que cet « amour du Christ surpasse toute chose » et donne sens à toute notre vie. Voilà la précieuse ressource qui nous permet dès aujourd’hui de faire le chemin à la suite de Jésus.

Que cette Eucharistie où Jésus vient nous exprimer son amour nous aide à faire les choix de pauvreté que Jésus attend de nous, c’est ainsi que nous entrerons dans la joie promise dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le Lundi 15 octobre 2018