unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Trinité

 

 

 

Trinité
 

Qu’est-ce que ça change de dire « Au nom du Père et du Fils et du St-Esprit » plutôt que simplement Dieu ? Qu’est-ce que ça dit de Dieu ? Qu’est-ce que ça dit de l’homme ?


Depuis que l’homme existe, il tente de connaître et de nommer ce qui le dépasse. Les hommes ont toujours cherché une force, du sacré, du divin, un dieu. Leur intelligence et leur sensibilité les mettaient en quête d’un ou plusieurs « Principes » supérieurs. Chaque société a produit un culte qui n’épuise pas la question mais établit plus ou moins réellement un contact ou une relation avec ce que ces hommes ont compris de cette «Entités. » Force, Océan de l’être, Grand Architecte, Premier Moteur immobile ou divinités multiples. Ces divers noms rendent mal compte de l’infinie variété des propositions. Elles témoignent de la démarche humaine autant que de ses égarements.
Les Chrétiens se singularisent en disant que Dieu est « Père, Fils et Esprit ». Ce n’est pourtant pas le fruit de la recherche des hommes. C’est Jésus qui le dévoilait et disait être le Fils. On L’a d’ailleurs crucifié pour avoir dit et maintenu cela. L’annonce de sa résurrection propose d’accueillir cette Révélation d’un Dieu Père Fils et Esprit. Il ne s’agit plus de connaître plus ou moins Dieu de l’extérieur mais de le connaître à partir de ce qu’Il dit de Lui-même avec les mots des hommes. La Révélation Chrétienne n’est pas une conquête de l’esprit humain mais l’accueil confiant d’une parole reconnue comme venant de Dieu Lui-même.
Que Dieu soit Père, Fils et Esprit bouscule nos représentations spontanées. Il parle de Lui avec des mots qui nous appartiennent mais Il se révèle très au-delà de nos représentations. Nous savons ce qu’est un père, un fils, l’esprit. Nous pouvons nous représenter dans notre

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

expérience la sollicitude d’un père, la relation filiale, l’activité spirituelle. Pourtant, Jésus nous en parle au singulier. Dieu est unique et à la fois Père, Fils et Esprit. Le Père n’est pas le Fils, le Fils n’est pas l’Esprit et l’Esprit n’est pas le Père mais chacun est Dieu, ce Dieu unique qui avait commencé de se révéler à Israël. En même temps qu’Il nous invite à Le connaître à travers nos mots, Dieu est au-delà de nos représentations. Il reste incompréhensible.
Que Dieu soit Père, Fils et Esprit, ça transforme l’homme. L’homme n’est plus la créature qui doit adorer aveuglément, face contre terre, un Dieu lointain qui commande mais reste inconnaissable ; Il devient un familier de Dieu. Il devient fils de ce Père (et comme fils promis à l’héritage), l’homme découvre dans le Fils un frère (et même un ami), l’Esprit est alors présence et action de Dieu en chacun de nous.  Ce Dieu Père, Fils et Esprit ne se lasse pas de fréquenter l’homme qu’Il a créé, sauvé et adopté.
C’est le sens du Baptême que nous avons reçu et que nous célébrons. Il est le signe de la foi qui accueille « au Nom du Père et du Fils et du St-Esprit » cette révélation. Il nous fait « plonger » dans cette intériorité divine. Même si chaque Personne de la Trinité est présente dans chaque sacrement, le Baptême nous établit fils et filles de Dieu, la Confirmation déploie l’Esprit dans le temple de notre corps, l’Eucharistie nous communique la vie du Fils Ressuscité.

Que cette célébration de cette fête nous aide à être non seulement des croyants mais des Chrétiens qui se reconnaissent enfants d’un même Père, frères et sœurs en Jésus-Christ et temple vivant de l’Esprit maintenant et dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le Lundi 28 Mai, 2018