unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Urgente mission !

 

 

 

Urgente mission !
 

« Nous nous tournons vers les Nations païennes ». Après avoir échoué à se faire entendre des Juifs, Paul et Barnabé tournent leurs efforts missionnaires vers les païens.  Aujourd’hui, osons-nous parler de Jésus autour de nous ? Alors que nos ardeurs missionnaires sont assez modestes, nos contemporains appellent le Christianisme à dire à ce monde ce qu’il croit. Michel Houellebecq termine son dernier roman sur la mention du Christ seul capable de nous sortir de la dépression générale. Jacques Julliard estime que la contribution du Christianisme est indispensable pour sauver l’esprit de la République (!) et l’incendie de NDP révèle notamment l’attachement silencieux de nos contemporains à l’Église.


La difficulté de la transmission. Longtemps, le Christianisme s’est développé par la transmission interne. Les familles catéchisaient les enfants qui retenaient les enseignements de l’Église et en vivaient plus ou moins. Or les chiffres du catéchisme et la crise de la transmission des savoirs que connaît notre société semblent nous signaler l’échec de ce mode de développement de l’Église. Peu de familles aujourd’hui baptisent, sur les enfants baptisés peu sont catéchisés, sur les catéchisés peu pratiquent et peu continuent au-delà des étapes traditionnelles. Parfois même, il semble que les imperfections de la transmission dans les familles et les communautés vaccinent les enfants contre la religion…
En entendant l’annonce du salut, « les païens étaient dans la joie. » Il est fréquent que des personnes éloignées de l’Église – des  personnes baptisées mais sans avoir été éduquées dans la foi, des personnes non-baptisées, parfois même inscrites dans des traditions religieuses différentes  – découvrent avec joie l’annonce chrétienne. Au détour d’une visite d’église, d’une explication d’une œuvre d’art, d’une célébration de baptême, de mariage ou de funérailles, ces personnes découvrent le message et la personne du Christ. La distance qu’ils avaient vis-à-vis de l’Église leur permet de saisir la nouveauté et l’originalité de l’Evangile, de discerner la sainteté de Jésus.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

Ils ont découvert ce que l’Église a tant de mal à transmettre en elle-même et à annoncer au-delà de ses cercles habituels. Ceux-là témoignent de la fraicheur que leur apporte le Christ et en même temps, de la profonde adéquation de l’Evangile à la vie. C’est comme s’ils avaient découvert par l’Evangile ce qu’ils portaient en eux-mêmes sans le savoir.
Nous pourrions leur faciliter la démarche si nous vainquions la timidité dans laquelle notre société sécularisée nous enferme et nous invite à taire toute expression religieuse, si nous avions quelque audace pour nommer simplement Jésus.
« Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais. » Le cœur de la foi est cette relation que Jésus vient entretenir avec chacun de nous, où nous découvrons que nous sommes connus et aimés, où le Seigneur nous adresse sa parole, où nous osons et pouvons, dans le dialogue de la prière personnelle, être totalement nous-mêmes. Jésus qui a vaincu la mort communique ce qu’Il est, la vie libre de la mort. C’est pourquoi Jésus « donne la vie éternelle » à ceux qui entrent en relation avec Lui.

Que cette Eucharistie où Jésus donne à voir et à entendre les gestes et les mots de cette relation nous aide à inviter nos contemporains à rencontrer Jésus par qui nous entrons dès maintenant dans la vie éternelle.

 
Mise en ligne le 19 mai