unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Célébrer les Sacrements > Le Mariage > Aller plus loin - Questions de couples
 

 

 

Le Mariage
  Questions de couples
La déclaration d'intention ?

Qu'est-ce-qu'une déclaration d'intention ?
Est-elle obligatoire? Comment la rédiger ? A quel moment ?

La déclaration d'intention est une lettre que vous rédigez chacun de votre côté ou en couple après, ou au cours de la préparation du mariage religieux avec un prêtre ou un couple de laïcs.

Est-elle obligatoire?
Oui, vous «devez» faire une déclaration d'intention si vous désirez vous marier à l'église. Le mot "déclaration" fait penser aux impôts, peut-être vaudrait-il mieux la traduire par «Votre projet de couple» car c'est bien de cela dont il s'agit.

Quand la rédiger ?
La plupart des futurs mariés en trace les grandes lignes lors des rendez-vous de préparation avec le prêtre. Ne vous inquiétez pas pour son contenu. Le prêtre vous aidera et vous ne serez pas abandonnés à l'angoisse de la page blanche ! Il vous donnera des idées si vous n'en avez pas ou n'osez pas en avoir ! Une fois la lettre rédigée, c'est aussi lui qui signera avec vous votre «projet de couple», certifiant ainsi la vérité et la sincérité de vos propos.

Quel en est la finalité ?
Cette lettre est un écrit personnel qui vous engage mais qui n'est en aucun cas destiné au public. Elle rejoindra les autres pièces du dossier administratif en vue du mariage à l'Eglise (actes de naissance, certificats de baptême). Vous pourrez aussi en garder une copie pour votre couple. Ce sera la trace vivante, comme la borne zéro, du début de votre aventure commune. Dans quelques années, en le relisant en famille, ce sera une belle occasion de relire ce qui s'est vécu et d'ajuster votre projet de couple.

Que doit-on déclarer ?
La déclaration d'intention reflète ce qui vous tient à coeur, essentiellement deux choses : - Pourquoi souhaitez-vous vous marier ? - Pourquoi voulez-vous vous marier à l'Eglise?

L'objet de cette lettre est de vous faire prendre conscience de l'engagement que vous prenez. Elle vous invite également à être en accord avec ce que sous-entend le sacrement du mariage. En accord avec ce que l' Eglise professe comme les quatre piliers du mariage religieux : liberté, fidélité, indissolubilité, fécondité.

La liberté : Avez-vous bien réfléchi? Vous sentez-vous totalement libre de vous engager ?

L'indissolubilité : Vous sentez-vous capable de rester avec la personne choisie toute votre vie? Comment voyez-vous votre couple dans 30 ou 50 ans?

La fidélité : A quoi vous engagez-vous en échangeant vos consentements devant le prêtre ? Qu'est-ce qu'être fidèle selon vous ? La fidélité est-elle uniquement liée à la sexualité?

La fécondité : Voulez-vous tous les deux avoir des enfants ? Quelles valeurs voulez-vous leur transmettre ? Souhaitez-vous les élever dans la foi chrétienne?



L'échange des consentements ?

C'est le moment où, durant la cérémonie religieuse,
les époux se promettent de s'aimer toute leur vie.

Moment fort de votre mariage religieux, le "oui" que vous prononcez à ce moment se vivra désormais au quotidien. Les alliances que vous vous échangez ensuite sont le gage de votre amour.

"Et ensemble ils ont dit : Amen, amen."
Le consentement mutuel que se donnent les époux est le moment phare de la cérémonie. Le "oui" donné par le marié et la mariée est attendu par toute l'assistance.
Ce n'est pourtant pas à véritablement parler un moment créé spécialement par l'Eglise catholique. Car ce n'est évidemment pas l'Eglise catholique qui a "inventé" le mariage. Celui-ci existait avant, à l'époque romaine. Et le consentement en faisait déjà partie.

Sous le regard de Dieu
Au niveau théologique, le consentement mutuel s'est trouvé légitimé par le regard de Dieu qui se pose sur la vie des futurs époux. Par ce "oui", les nouveaux mariés consentent à se donner assistance mutuelle. Car si le mariage est un acte fort, il est aussi une norme sociale et un fondement de la vie en société.
Le consentement mutuel auquel les époux souscrivent s'appuie sur quatre piliers fondamentaux : la liberté de consentement, l'indissolubilité, la fidélité et l'ouverture au don de la vie.
Par le consentement mutuel, l'Eglise "vérifie" donc qu'un des piliers du mariage est bien respecté : la liberté donnée aux époux de s'engager.



Suis-je obligé de me marier à la mairie
avant l'Église ?

Oui. Le mariage civil est une étape obligatoire pour les futurs époux.

Votre certificat de mariage est une des pièces indispensable pour célébrer religieusement votre union. Sans ce contrat signé en bonne et due forme devant le maire ou le représentant de l'Etat, votre mariage n'a aucune valeur juridique.

Vous seriez toujours considéré comme "célibataire" aux yeux de la loi. Le mariage civil peut avoir lieu le même jour que votre mariage religieux, mais cela n'a rien d'obligatoire. On peut se marier devant le maire bien avant de procéder à la cérémonie dans l'Eglise. Au-delà de l'aspect juridique, le mariage civil constitue aussi pour votre couple un autre repère, apte à faire grandir votre amour dans la fidélité.



 

Contact pour un Mariage
aller plus loin
Essentiels
  Le mariage,
une histoire d'amour ?
Le pape François et le mariage
Les mots-clés
du mariage catholique
Questions de couples
  La déclaration d'intention ?
L'échange des consentements
La mairie avant l'Eglise ?
Questions pratiques
  La robe blanche
est-elle obligatoire ?
Quels sont les papiers
pour un mariage religieux ?
Quand et où se marier ?
texte
  Lettre pastorale sur l'Église
et les sacrements
vidéo
  La Foi prise au mot :
le Sacrement du Mariage
audio
  Propositions de chants
(mp3 et partitions)
prière
  Oui, Seigneur, notre joie
est grande en ce jour.
   
  Les questions-réponses issues du site .com sont signalées par  
 
Mise en ligne le Vendredi 29 Novembre, 2013